"On refuse tous les jours des patients et la question qu’on se pose c’est quand on les refuse ils se retrouvent où ?"

Publié le

Une nouvelle unité neuro-vasculaire n'a pu ouvrir que 60% des lits prévus à cause de la pénurie de personnel. L'équipe doit refuser chaque jour des patients victimes d'AVC.
Lire l'article complet

Source : Allo Docteurs